> Toute les étapes <
Malaisie --> Matos - Dans la peau d'un cyclo

Nous pédalons... ça descend ; nous pé-da-lons... ça monte. Ça vous le savez déjà. Mais qu'est-ce qui se passe pendant que nous pédalons ?

Notre rythme est different, il implique donc un certain isolement. Alors tout ce que nous regardons, contemplons se matérialise en pensées. Je vais essayer de vous le montrer... Ouaaaaaaaah, déjà. Pffou, il est trop tôt, j'aurai bien dormi plus longtemps. Allez, hop sous la douche. Brrr, il fait déjà chaud, mais elle est froide quand-même. Qu'est-ce que c'est que ça ? Ça bouge vite. Ah oui, c'est le lézard à peau molle mangeur de moustiques. Il ferait mieux d'être dans notre chambre celui-là. M'enfin ! Ca y est, le velo est pret, je n'oublie rien ? Ok. Marc, c'est bon ? --> Très bien, c'est parti. Ca commence bien, une succession de cotes. On dirait celle de Cassis. C'est dur dès le matin. Bon ben, avant de pédaler, nous allons pousser... --> Pas faché d'être sur mon velo. Qu'elle est agréable cette route au milieu de la jungle. C'est extra de rouler à l'ombre parmi les palmiers et les hévéas. --> Tiens le ciel se découvre encore plus, le soleil va taper rude. Vite le chapeau. --> Hello, hello ! ils sont marrants ces gamins. Même leurs parents nous font signe. Tiens, j'espère que les prochains enfants nous ferons d'aussi beaux dessins que les autres. Mais oui, y a pas de raison. --> Tiens qu'est-ce que c'est que ca encore ? Ouh la la, un varan écrasé. C'est pas joli à voir. --> Ah, un autre varan écrasé. --> Encore un ? Ah non, c'est un oiseau de proie. Il fallait vraiment le vouloir... --> Et la c'est quoi cette fois ? un varan ? un singe ? un chien ? Et bien non, c'est un chat. Et avec le soleil quelle odeur... Vite passe-le ! Merci le vent de face (pour une fois) ! Klaxon ! --> Notre guide de voyage nous indiquait qu'ils conduisaient dangereusement, mais je trouve que les chauffeurs font bien attention à nous et autres véhicules. --> Attention ! inspiration, apnée ! 1, 2, 3, 4... 33 - Respire ! Il font gaffe, mais leur échappement n'est certes pas aux normes CE. --> Il commençait à faire bien chaud. Ça fait du bien une petite pause. 1 the glace, 1 Nescafé glacé et ça repart. --> Ces plantations de palmiers sont vraiment immenses. Tiens ! le voila le gars qui coupe les fruits. Punaise, ils sont vraiment haut-perchés ! Il y a bien 7-8 mètres. Par cette chaleur, comment fait-il pour porter à bout de bras cette perche de bambou surmontée d'une faucille, heureusement bien aiguisée ? --> Ah ah, nous arrivons près d'un feu. Dès que Marc aura posé les deux pieds à terre (c'est la règle), il a droit a une salve de pistolet à eau. Il met un pied par terre, il met deux pieds par terre... Bardada. Tu peux me remercier, ça rafraichit! Comment ça l'eau est bouillante ? Ben oui gros gland, après une matinée exposée au soleil !? --> Tiens elle est pas mal cette gargotte. De toute manière, la cuisine est insipide en Malaisie, surtout après la Thailande... --> En revanche, c'est bien de s'arreter vers 11h30. Après, nous pouvons rouler sans crainte d'être dérangés, tout le monde déjeune. C'est sur que c'est plus calme, mais ça n'évite pas les côtes sous un soleil de plomb. Allez, hop, ça mouline sec ! --> Ouhh ça s'assombrit, se noircit, même. Une belle goutte sur mes carreaux. Celle-ci, elle va être pour nous. Un abris, vite, vite. Il y en a bien un las-bas, mais... Saperlipopette, trop tard. Elle ne dure pas longtemps, mais nous sommes bien trempés. Et bien allons nous sècher devant un ice tea ? Et puis ensuite, nous repartons. Même si nous n'avancons pas vite, nous avons le temps d'apercevoir beaucoup de choses et sauter d'idee en idee très rapidement. Vous avez pu vous en rendre compte. Entre les branches qui depassent sur la route, les mobylettes qui viennent en face, les trous dans la chaussée, les oiseaux multicolores, les singes cueilleurs de noix de coco, les saluts des automobilistes ? Notre attention est mise à rude epreuve. Bien sur, ces pensees furtives cèdent la place à d'autres plus «privées» ou plus importantes : l'issue de la guerre en Irak, le SRAS ou encore le XV de France et la coupe du monde 2003... Mais toujours le moral au beau fixe et la découverte d'un autre nouveau pays en perspective, alors allons-y gaiement ! A tout de suite ! Matos

> Voir les photos...



Retour