> Toute les étapes <
Indonesie --> Sumatra

Arrives a l'aeroport de Jakarta, nous ne perdons pas de temps et repoussons nos billets d'avion pour l'Australie au 19 mai, un mois plus tard. Ca c'est de l'organisation ;0)

Surrabaya est notre premiere grande etape (2 jours). Les Indonesiens, toujours autant musulmans, sont toujours aussi agreables et avenants. Apres declinaison de notre nationalite. Ces deux jours nous permettent d'affiner notre itineraire : nous passerons par le Gunung (volcan) Bromo a 2392 metres d'altitude ! Sur la route, a Pasaruan, alors que nous degustons une soupe de nouilles au poulet dans une gargotte, un homme s'assied en face de nous et nous adresse la parole ; tout de suite nous lui repondons que nous sommes Francais et lui faisons comprendre que nous ne parlons pas indonesien, mais il continue. Nous comprenons qu'il parle de lui, de son enfance, de son court sejour a l'ecole pour en arriver a ouvrir cette roulotte et proposer une soupe de poulet tres bonne et un kopi (cafe indonesien) excellent. Il parle, il parle et nous l'ecoutons, attentifs pendant qu'il allume une kretek, la cigarette indonesienne a l'odeur et au gout de miel et de clou de girofle. Emouvant. Depaysant. Le lendemain, direction Gunung Bromo. La route est terriblement frequentee par les mobylette "familiale" (qui remplacent les voitures), les camions et les bus. Et en plus, voila qu'ils se mettent a klaxonner ! Enfin, nous bifurquons pour grimper sur la route du volcan. Escalader serait plus approprie tellement la route est droite. Toujours ces rizieres en escalier et ces forets de palmiers. Merveilleux. Le plus excitant reste a venir. Certes nous prevoyons de voir le cratere du volcan, mais surtout nous souhaitons admirer le lever du soleil. Lever 3h30 ! Debute alors une randonnee de deux heures a travers une mer de sable noyee dans l'obscurite nocturne. Nous nous perdons plusieures fois, grace entre autres, aux guides que nous n'avons pas voulu solliciter. Mais notre desir est bien plus intense et bien plus vaste que toutes ces bassesses. Mais deja, le jour commence a poindre, alors nous courons comme des derates tout en respirant les vapeurs du soufre qui nous brule le nez et la gorge. Nous gravissons quelques 350 marches et la, et la... nous y voici ! Comme s'il nous avait attendu, le soleil s'echappe du cratere, libere des reflets jaune-oranges, rouge-roses et illumine la brume dans laquelle nous nous egarions quelques minutes plus tot. Ce spectacle nous laisse sans voix. Nous sommes au-dessus de tout, de la bume, des guides, du temple hindou, de tout en tete-a-tete avec le soleil. Le temps semble s'arreter, mais chaque seconde nous devoile un visage different. Un nuage de fumee dense s'eleve tout pres de nous ; ce signe nous indique que nous ne sommes pas seuls, les volcans aussi sont bien presents, a l'affut... Maintenant le soleil est haut, il nous ouvre la route. Soit, nous quittons ce lieu qui lui ne nous quittera plus. Apres avoir ete ebahis de cette maniere, nous souhaitons retrouver vite, tres vite cette sensation exquise et envoutante. Nul doute que c'est sur l'imprevisible et majestueuse Bali que nous la rencontrerons... N'est-ce pas Marc ?

> Voir les photos...



Retour