> Toute les étapes <
Indonesie --> Java

Le 12 avril dernier, nous quittions Malacca avec elle la Malaisie pour une nouvelle destination et non la moindre : l'Indonesie. Cette terre inconnue pour Marc comme pour moi est pourtant bien illustre, a plus d'un titre d'ailleurs : - 13 000 iles, dont des centaines restent encore vierges et d'autres inconnues ; - plus grand pays musulman du monde, et avec la guerre en Irak... ; - black October, l'attentat a Bali le 12 octobre 2002 ; - en plus le spectre du SRAS qui plane. Ca promet !!!
Admirez le gunung Bromo en panorama !

En effet !!! Nous accostons a Dumai, petite ville portuaire au nord de Sumatra, la plus grande des iles. A peine le bateau arrete, tout nous surprend : les employes prennent grand soin de nos velos (nous sommes tout de meme derriere eux) ; les douaniers et la majorite des personnes a quai portent des masques (houps !) ; la foule oppressante fait des offres en tout genre (taxi, montre, dvd...). Ca y est nous sommes en In-do-ne-sie ! Nous mettons le cap sur Bukittingi, dans le sud de Sumatra, pour rejoindre Padang, ville reputee pour sa delicieuse cuisine (et elle l'est). La route vallonnee n'est pas de tout repos. La chaleur etouffante et le soleil cuisant ne sont pas des mythes ; ni d'ailleurs l'interpellation d'environ... 100 % des Indonesiens, le fameux "Hello mister !". En Inde nous avions droit a 8 000 coups de klaxons abrutissants pour 100 km, en Indonesie il faut les remplacer par les "hello mister!" Notre premiere etape nous amene a Duri. Je pensais l'Inde unique, et bien elle l'est ! Toutefois, l'etat catastrophique des routes, la poussiere aveuglante, la circulation anarchique (normalement elle est a gauche) et l'insalubrite des ville, enfin de celle-la, m'y font penser fortement. Heureusement, nous nous apercevrons que ce n'est pas le cas partout, comme a Bukittingi, ville d'altitude a l'atmopsphere sereine ou le bruit semble relegue au second plan. Notre trajet jusqu'a Padang a ete des plus inattendus (c'est aussi ce que nous recherchons ;0), des plus magnifiques. Nous sommes montes jusqu'a 930 metres et nos yeux se sont emerveilles devant les lacs, les interlacs, les rizieres verdoyantes, les plantations de palmiers, les nuages qui se crevent sur la cimes des montagnes et aussi les averses quotidiennes a peine rafraichissantes d'une regularite tropicale. Les villages traverses et les paysages nous rememorent des souvenirs nepalais de 98, mais rien ne s'apparente a cette Indonesie penetrante et sauvage. Tout au long de la route, malgre les "hello Mister", une certaine interrogation melee de reticence est perceptible dans le regard de nos rencontres. Nous avons l'impresion d'y decoder un certain "Encore des Americains...". A cause de cette bien triste attaque, nous nous employons a bien vite decliner notre nationalite. D'ailleurs c'est souvent la reponse a leur premiere question. La traversee de Sumatra est une bonne approche de ce mysterieux pays, mais O combien immense a traverser. De plus, nous n'oublions pas le retard accumule ces derniers mois et l'impossiblite de prendre notre avion pour l'Australie prevu le 3 mai. De ce fait, a Padang, nous decidons de prendre une ligne interieure qui nous amenera a Jakarta, sur la deuxieme ile du pays : Java

> Voir les photos...



Retour